Le Beaujolais


Le Beaujolais ne se résume pas seulement au Beaujolais Nouveau. Même si celui-ci est le plus célèbre ambassadeur du pays du Beaujolais, ce n'est pas une raison pour oublier les autres appellations. Car si Beaujolais s'écrit avec un S c'est justement parce qu'il y en a 12.


Caractéristiques

Cépage : Gamay noir à jus blanc

Taille : Courte en gobelet laissant 3 à 5 cornes sur chaque cep et un maximum de 10 yeux ou bourgeons

Densité de plantation : 8000 à 10 000 pieds / ha


Le Beaujolaiscarte

Nos Crus

Cote de Brouilly

Chénas

Chiroubles

Julienas

Moulin à Vent

St Amour

 

Les autres crus

Brouilly

Fleurie

Régnié

Morgon




Le Beaujolais

C'est l'appellation la plus étendue dont une partie se déguste dès Novembre
sous le nom de Beaujolais Nouveau.

 

Les Beaujolais Villages

Répartis sur 39 communes, ils représentent 25% de la production totale du vignoble beaujolais.

 

Les crus du Beaujolais

Les 10 Crus du Beaujolais sont les fleurons de la production beaujolaise.



Nos crus

COTE DE BROUILLY

Le vignoble s’épanouit sur les versants pentus et bien exposés du Mont Brouilly. Un terroir d’une homogénéité unique en Beaujolais, composé de granit et de schiste, protégé par une délicieuse chapelle dans laquelle la vierge veille au grain.
Vin racé, à la robe pourpre, aux arômes de raisins frais et d’iris, il demande à mûrir avant de développer toute son élégance en bouche.
Sitôt versé, vous le verrez briller de mille reflets cerise, telles les aurores de ses premiers matins.

CHENAS

Serein comme son terroir de granit, élégant comme la forêt de chênes qu’il aurait remplacée, on dit du Chénas qu’il sait réveiller le palais de saveurs épicées. Louis XIII en avait d’ailleurs fait son favori.
Très courtisé, le plus ‘rare’ des Crus du Beaujolais s’affirme comme un vin de garde généreux, tendre en bouche.
Il se distingue par sa robe rubis teintée de grenat, un corps charpenté des notes florales et boisées. Un pur joyau.

CHIROUBLES

Niché à 400 mètres dans son cirque granitique, il est le plus haut perché des Crus du Beaujolais.
Une divine communion avec le ciel qui donne au Chiroubles le désir d’étoiler le verre de fines perles irisées, comme une aube de rosée sur ses vignes.
A la fois friand, tendre en bouche et élégant, il affiche une robe au rouge éclatant et un nez somptueux où se mêlent des arômes de pivoine, de muguet, d’iris et de violette.
Fin et très fruité, c’est l’un des plus typiques des vins du Beaujolais.

JULIENAS

Parfumé comme un printemps, il révèle vite un agréable bouquet de pêche, de fruits rouges et d’arômes floraux.
Généreux comme le vent qui chahute ses collines, il réjouit les yeux de sa robe rubis profond et intense.
Issu d’un sol de schiste et de granit, ce vin nerveux s’apprécie aussi bien jeune qu’après quelques années de bouteille où il supporte très bien la marque du temps.
Le Juliénas est le vin de référence de nombreux journalistes qui ont plus d’une fois chanté ses louanges.

MOULIN A VENT

Son nom lui vient d’un antique moulin, tantôt tranquille, tantôt affolé par le vent, planté depuis des lustres sur une colline de Romanèche-Thorins.
Il doit sa noblesse de caractère à un sous-sol granitique riche en manganèse.
Sa robe rubis foncée promet des arômes d’iris, de rose fanée, d’épices et de fruits mûrs.
Vin de garde charpenté, il est digne de figurer parmi les plus grands.
Ne dit-on pas du Moulin à Vent qu’il est le « Seigneur des Beaujolais » ?

SAINT-AMOUR

Si ce cru au nom charmeur pouvait parler de son pays, il le ferait avec malice et tendresse.
Le plus septentrional des crus du Beaujolais trouve naissance dans un vignoble presque exclusivement situé en Saône et Loire.
Vin fin et équilibré, il conserve tout le fruit du cépage gamay et laisse entrevoir une robe rubis et des arômes de kirsch, d’épices et de réséda.
Point d’orgue : un corps tendre et harmonieux.
Pas étonnant alors de voir grandir son nombre d’amoureux.